Découvrir les métiers du transport aérien

Pilote de ligne
Pilote de ligne / Membre d'équipage technique

Secteur : Transport aérien | Famille : Navigant

Mission

Le/la pilote de ligne prépare dans un premier temps le dossier technique de vol (météo, routes, quantité de carburant à embarquer, données techniques de l'avion…).

Il/elle assure le pilotage de l'avion en veillant au bon déroulement du vol en liaison avec les services au sol (contrôleurs aérien, commerciaux, techniques…), de la gestion de l'équipage (copilotes, Chef(s) de cabine, hôtesses de l'air et stewards) et au respect des règles commerciales de la compagnie pour répondre aux attentes des passagers (service, ponctualité, régularité…).

Profil et aptitudes requises

Satisfaire à l’aptitude aéromédicale : être reconnu-e mentalement et physiquement apte à l’exercice du métier *1

Très bon niveau de pratique courante de l’anglais (score supérieur ou égal à 850 points au test TOEIC®)

Esprit de décision et maîtrise de soi

Rigueur dans son travail et son comportement

Bonne résistance physique et nerveuse (horaires décalés et stress à gérer)

Des critères d’âge et de diplômes sont à prendre en compte notamment pour certaines rentrées en formation

Etre ressortissant-e d'un Etat membre de l’Espace Economique Européen et s'exprimer couramment dans la langue française

 

*1 : L'aptitude médicale est obtenue dans les Centres Aéromédicaux

Conditions d'exercice du travail

Les pilotes travaillent principalement en vol mais aussi au sol (préparation du vol, briefing équipage, implication dans la stratégie de la compagnie…) avec un planning en horaires décalés comprenant les week-ends et les jours fériés.

La composition de l'équipage, pilotes et navigants commerciaux, est établie pour chaque rotation de vols.

Le port de l'uniforme encadré par un règlement est obligatoire car les pilotes représentent officiellement la compagnie.

Les horaires sont planifiés en fonction des secteurs de vols : court, moyen ou long-courriers. Ils peuvent inclure des périodes de repos loin de sa base, des décalages horaires et le travail la nuit, le week end et les jours fériés. Ils/elles peuvent subir les irrégularités de l'exploitation.

Pour répondre aux exigences de ponctualité, comme pour faire face aux irrégularités d'exploitation, le permis B et un véhicule propre sont fortement recommandés, pour les trajets de et vers l'aéroport.

 N.B. : Le Titre de Circulation Aéroportuaire est impératif pour les métiers se déroulant en zones réservées (après les postes de sûreté aéroportuaire). Ce titre est délivré par les autorités administratives compétentes après une enquête de moralité. Tout problème antérieur avec la police et/ou la justice peut entraîner la non obtention de ce titre.

 

Formation

L'Ecole Nationale de l'Aviation Civile ou les écoles de pilotage ATO Approved Training Organisation

Nous vous invitons à consulter également le site Pilote chez Air France

En savoir plus

Voies d'accès à l'emploi

En savoir plus

Évolution

Au début de carière, le navigant technique assure les fonctions de copilote puis par la suite peut évoluer vers les fonctions de commandant de bord.


Partager :